casabloga

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 26 novembre 2005

"T'as-tu de la misère à me comprendre?" - Vol. 2

Enfin en ligne, le deuxième volume de notre compilation d'expressions québecoises!

Sur la plupart des mots c'est facile, si tu sais pas tu rajoutes -eux à la fin du mot.

Tu peux dire niaiseux (l'est ben niaiseux de même), téteux (quel téteux s'maudit français!), sorteux (sont pas ben sorteux par icitte)...

Si ça prend pas un E, c'est que ça prend un T comme dans Fais fraitte icitte!

ça va encore, c'est pas si pire...

Pis quand y vont commencer à te chicaner pasque anyway vous les français zavez tous ces anglicismes faut maitriser  les différentes profondeurs de stupidité : poche, plate, niaiseux, taouin...

Pour finir sur une touche de poesie, ils ont une expression imagée pour cette magnifique couche de neige qui donne un aspect tellement magique à la ville...


Parc Lafontaine


..... la marde blanche

dimanche 2 octobre 2005

"T'as-tu de la misère à me comprendre?" Vol. 1

Après quelques mois au Québec ça reste difficile de garder ses zygomatiques impassibles quand on vous sort je m'a pogné un flat sur mon bicik! comme excuse de retard.

Pour mieux comprendre, voici quelques unes de nos expressions locales préférées.

ça a pas d'allure s't'affaire là! = ça ne ressemble vraiment à rien ce truc = c'est n'importe quoi!

là là ça a pas de bon sens! = mais c'est débile!

c'est débile! = ça déchire!

câlice d'hostie de tabernak! = putain de bordel de merde!

Et puis ne pas oublier qu'ici on dîne au souper (mais à 18h), on déjeune au dîner, et on petit-déjeune au  déjeuner. La-dessus, rien à dire... il y a crissement que les  maudits français pour mettre l'épithète 'petit' la dessus:

dejeuner

Avec breuvage

restaurant