casabloga

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 29 novembre 2004

Week-end Thalassa à Oualidia

On a pris la voiture pour descendre jusqu'à Oualidia et y passer le week-end. C'est un petit port de pêche artisanal qui doit être bien blindé en saison. En novembre malgré le climat très agréable on était quasiment les seuls sur la plage.


On s'est gavés d'huitres, de poissons, d'oursins et de homard. Plus des araignées de mer mangées au barbecue sur la plage, hmmm...


Comme on reste jamais longtemps seul ici, un pécheur est venu discuter avec nous. Il était vraiment sympa et intéressant. Il nous a montré des grottes dans la falaises : des trous quasiment invisibles de l'extérieur dans lesquels on descend jusqu'à se retrouver face à la mer : magique!

Il nous a raconté qu'il avait été filmé deux fois par Thalassa quand il péchait à Tan-Tan. Nous on avait notre petite emission privée avec le thé offert. Le bonheur!

Le lendemain on s'est fait une petite session surf (ah oui, en plus ya des vagues!). J'ai réussi à monter une fois dessus et j'étais assez fier!

On s'est promis de revenir ici. La prochaine fois on prendra une villa, encore moins cher et plus sympa que notre hotel... Thalassa!

vendredi 26 novembre 2004

On a aussi un paon

Bon, c'est pas vraiment le nôtre mais le proprio nous le prêtera...

mercredi 24 novembre 2004

On a les clés!

Ca y est on a récupéré les clés de notre étage de villa de rêve!
L'étage du haut d'une villa dans un quartier super-calme mais néanmoins sympatoche. Ca doit faire dans les 120/140 m2 (200 selon le proprio qui en rajoute un peu), c'est très lumineux. Pour une fois il n'ont pas fait les peintures imitation marbre. Mais il y quand même un pilier dans la salle de bain! On s'installe la semaine prochaine, dès qu'on a nos affaires.

La vue de l'extérieur...ça fait un peu chateau non? c'est sensé être style provençal!


L'intérieur est pas mal non plus... mais moins flashy


A part la salle de bains!

Tofs Marrakech

Quelques photos prises le week-end dernier:
ici

mardi 23 novembre 2004

Le Hadj Barbu

Rencontre avec le Hadj Barbu, une légende vivante du quartier CIL : une agence de location sans bureau (à part le café du coin) sans téléphone (là c'est le mien... euh, celui de flo qu'il tient dans la main). Par contre il connait tout le monde et toutes les occases d'appartes! Il me montre des villas beaucoup trop chères pour moi en me disant de pipoter que c'est pour un ami. J'imagine qu'il touche sa com achaque fois. On visite quand même des étages de villas dont un qui me branche vraiment. Demain on négocie et on conclue l'affaire, inch' allah!

Week-end à Marrakech

On est allé voir Emilie à Marrakech. C'était l'occasion de commencer notre visite touristique du Maroc. Marrakech la rouge est très différente de Casa la blanche : moins grande, moins haute, moins polluée, entourée de montagnes. Forcément c'est un peu plus touristique mais en cette saison c'est encore très calme. On visite les principaux batiments de la ville et surtout on fait le tour des souks. Emilie qui est là depuis plus longtemps se lache beaucoup plus que nous et négocie avec plus ou moins de succès: - une corbeille en osier - une peau de chevre - des poufs en cuir - des babouches - des coutures de coussin - des protèges verres - les trajets de taxi c'est l'effet marakchia!

lundi 22 novembre 2004

De la neige à Marrakech!

Avis aux snowboarders, les montagnes au dessus de Marrakech sont enneigées!!! Hervé tu me ramenes ma planche stp! ;)

jeudi 18 novembre 2004

Retour à Casa




mardi 16 novembre 2004

Lyon dernière

Après un trop court we à Paris je suis de passage à Lyon pour terminer ce déménagement. Une fois qu'ils sont là mes déménageurs sont top efficaces : en 1 journée 1/2 ils ont tout plié/emballé/mis dans le camion. Je n'ai pas droit à des gros bourins comme ceux de l'installation mais que des jeunes sympas, qui me demandent même s'ils ne m'ont pas vu au sin's! jamais entendu parler...

Ca fait tout drôle de voir son apparte vide. Il garde un air comme s'il était encore un peu habité.

dimanche 14 novembre 2004

Rendez-vous

Je passe la semaine entre mes rendez-vous de recherche d'emploi et ceux pour les appartes. Les premiers sont les plus difficiles. Avec le ramadan les locaux sont à moitié endormis et c'est difficile de garder l'attention lorsque je veux leur dérouler 7 ans d'activités professionnelles. Et puis il ne vont pas vous proposer un café... Ca donne tout de même un aperçu du marché informatique local. Coté appartes je vois un peu de tout. Certains que Flo a visité aussi, d'autres tout seul. Ca paraît difficile de trouver une villa et on s'oriente plus vers un apparte dans le centre. Mais on veut une terrasse!

Le plus bel apparte qu'on ait visité est malheureusement dans un quartier hyper bruyant. Dommage pour la vue à 270° sur Casa qui déchire sa race!

vendredi 12 novembre 2004

Montreal..oga?

A peine installée à Casa et je dois repartir une semaine à Montréal pour un "team meeting" dans la froideur du grand nord. Bon, c'est cool parce que je ne connais pas Montreal et que la perspective de'échapper à quelques jours du Ramadan au Maroc me séduit assez. Premières impressions dans l'avion: waouh, on se croirait aux USA! Dans le taxi, tout pareil, entre les camions de 30m de long et les autoroutes sans fin dans le Centre... Heureusement, arrivée à l'hotel et tourneboulée par le jet lag, je peux jouer à "Lost In Translation" devant la vue panoramique de ma chambre.

Après 3 jours de meetings intenses et quelques sorties dans les lieux de la night life de Montréal, je sors enfin en plein jour pour découvrir le Parc mont Royal (Mont Royal / Montreal, anyone??), ses écureuils, ses sentiers de montagne et ses arbres jaunes (je ne m'aventurerai pas à les appeler érable, j'en sais rien!). Une petite course d'orientation dans la forêt pour me sortir de cet immense parc où je suis complètement paumée et limite en panique à la vue de panneaux très rassurants: "agression à Mont Royal, parlez-en"... euh, oui, mais à qui? aux mec louches que je croise pas très rassurée à la nuit tombante?

Heureusement, la ville est tout prêt ;) Petite soirée coolos avec Florent P, en visite avec sa nouvelle famille et dégouté de s'être fait refusé son visa pour les USA, visite des potes de Seb qui squattent une espèce de cave en attendant de trouver un taf dans le jeu vidéo... Quelques vodkas cranberry (servie chichement) plus tard et je repars au Maroc. Non sans avoir fait le pied de grue pendant 2h à l'aéroport de Trudeau Montréal, palme d'or du bordel organisé. Un conseil: évitez le vol du dimanche soir sur la RAM... Adieu écureuils, je retourne au bled, l'accent québécois, je l'ai déjà là bas!

mardi 9 novembre 2004

Voyages, voyages

Le trajet entre Sète et Tanger est sensé durer 36h. C'est sans compter les 4 heures d'avance qu'il faut prendre avant le départ. C'est sans compter non plus les heures de retard - une au départ, 4 à l'arrivée. Le voyage est long. Je m'occupe en lisant, en dormant ou en discutant avec un couple de français qui ont un complexe touristique à Tanger. Avec eux j'apprends déjà pas mal de choses sur le Maroc et sur les Marocains. Le Maroc on y est presque sur le Baladi. Sur les pubs (qu'on ne voit qu'à Tanger) ils annoncent "profitez de 36h de Maroc en plus". C'est vrai que là on est plongés dedans. Malheureusement en période de ramadan c'est pas non plus ce qu'il y a de plus drôle. Il paraît que c'est plus festif l'été avec le bar en terrasse à coté de la piscine. L'arrivée dans le détroit est superbe. On navigue entre les côtes Marocaines et Espagnoles avant de virer sur Tanger avec son front de mer qui se partage entre immeubles moderne et vieille ville. Evidemment le passage par la douane est plus pénible et rajoute bien 2h au trajet. Les douaniers ont mis une combine au point pour récupérer un peu d'argent : ils inventent des faux problèmes; du coup la personne qui vous aide à les résoudre mériterait bien un petit pourboire... Moi ils ne m'auront pas!

La route entre Tanger et Casa est plutôt tranquille, malgré la fatigue. Mes compagnons de voyages m'avaient mis en garde sur les risques sur la route et sur la fréquence des contrôles radars. Il y en avait au moins 3 sur le chemin mais je roulais toujours sous les 120 autorisés.

J'arrive à Casa juste avant le F'tour, la fin du jeûne, et là c'est la folie! Les 103 SP qui se jetent sous mes roues, tout le monde hyper pressé de rentrer chez soi avec moi au milieu qui ne sait pas où il va. Et puis au bout de 10mn, plus rien, plus une voiture, le grand calme. Et je peux retrouver Flo tranquillement.

mardi 2 novembre 2004

Déménagement

Ce qu'il y a de bien avec ce déménagement c'est que c'est la boite de flo qui le finance, que les déménageurs viennent s'occuper de tout bref, qu'il n'y a presque rien à faire!

J'avais donc juste à préparer les affaires à emporter en voiture, à décongeler le frigo etc... Ca laissait une impression bizarre cet appartement en train de se vider (les plantes sont -presque toutes- parties) tout en restant habitable. Comme un truc qui ne tournerait pas rond...

Et c'est là que tout a basculé. On s'est rendu compte que la boite n'avait toujours pas confirmé le déménagement (qui devait commencer demain), que c'etait impossible de bloquer la rue dans un délai aussi court, qu'il manquait un papier indispensable que seule flo pouvait signer alors qu'il fallait l'original.

Il a fallut passer en mode panique.

Ca n'a rien donné.

Malgré les echanges de communications par chat puis par SMS depuis l'aeroport de Casa, il n'y avait rien à faire que de reporter le déménagement.

Pour compliquer un peu les choses :

  • Mon billet de bateau est non-échangeable/non-remboursable
  • Loic m'appelle pour me dire que finalement mon ficus de 3m il n'en veut pas que c'est pas pratique
  • Comme la rue est pietonne le délai pour la bloquer pourrait passer à 15j plutôt qu'une semaine (!)

Heureusement qu'il reste quelques amis lyonnais pour assurer. Je vais partir en laissant derrière moi david, hervé et fabrice pour s'occuper du déménagement, ramené au minimum.

on aurait pu réver mieux...

la seule bonne nouvelle de la journée: ma puntomobile a brillament réussi son examen de rattrapage au contrôle technique.